Yeah Yeah Yeahs / Mosquito

[dropcap]Jusqu’à [/dropcap]présent, les Yeah Yeah Yeahs n »avaient pas réussi à dépasser le rang de groupe mineur de l’indé. Le groupe parvenait toutefois à se bonifier au fil des albums à travers une Pop façon fin années 70 (on pouvait penser à Blondie).

Mosquito marque le pas dans cette évolution favorable. Il y a comme un sentiment d’inachevé dans cet album, une musique assez convenue et des textes peu inspirés. Des lieux communs, un peu de théorie du complot, un brin de mysticisme façon Twilight.

C’est kitsch mais de manière involontaire, c’est bien dommage. Le titre Sacrilège serait par exemple le meilleur morceau de l’album s’il ne se terminait pas avec un choeur extrêmement convenu et au fond bien inutile. Une orchestration ostentatoire qui me ferait presque dire que les Yeah Yeah Yeahs n’ont d’intérêt que sur scène. Ce qui en soi n’est pas une tare et soyons honnêtes, beaucoup de groupes gagneraient à ne sortir que des albums live…

La plupart des morceaux de Mosquito auraient pu accompagner une série de Singles mais cela aurait tout de même été à la limite de l’escroquerie.

Bref, c’est un ratage…

3.6 / 10 stars