White Light/White Heat par Burger Records

White Light/White Heat, c’est l’album sous amphète du Velvet, le plus barré et sans doute aussi, n’en déplaise à ceux qui vouent un culte exclusif à l’album à la banane, le plus abouti.

Attention, je ne dis pas que The Velvet Underground and Nico est un album mineur, je dis seulement qu’avec White Light/White Heat et sans la tutelle Warholienne, le Velvet a sans doute enregistré l’album, SON album le plus personnel.

Il y a en effet des morceaux de bravoure tel I Heard Her Call My Name ou The Gift et of course Sister’s Ray. Rien à jeter et en faire une reprise peut soit relever du simple exercice de style soit apporter une dimension nouvelle.

Et c’est cette dimension nouvelle qu’apporte mon label préféré que j’aime, Burger Records et en particulier ce Here’s she Comes Now aux accents soul façon Otis Redding…

Check it out !

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.