Townes Van Zandt

Woah ! Le label Ominivore vient de rééditer 2 des premiers albums et un album d’inédits de Townes Van Zandt, songwriter country-folk.

Avec lui, on est bien loin des mélopées sirupeuses trop souvent associées à ce style musical mais on rentre pleinement dans le coeur de l’Amérique, des grands espaces et des routes sans fin, des plaines et des montagnes, des villes perdues et des motels.

High, Low and in Between est sorti en 1971, The Late Great Townes Van Zandt en 1972. Sunshine Boy: The Unheard Studio Sessions & Demos 1971-1972 regroupe un ensemble de titres qui n’ont pas été édités et qui ont été exhumés des tiroirs. Mais ces morceaux inédits sont à eux seuls un véritable album.

Il est temps de vraiment redécouvrir ce poète maudit. Plus radical et tourmenté que Johnny Cash, il est de la même veine que Woddie Guthrie et est allé plus loin que Dylan dont il s’était inspiré.

9 / 10 stars