Thee Oh Sees / Floating Coffin

[dropcap]Thee Oh Sees[/dropcap] avec Floating Coffin nous offre le premier bon album de la semaine, celui qui va dans la catégorie Top !

Thee Oh Sees est un groupe à l’histoire complexe. Fondé par John Dwyer en 1997, la première période du groupe est plutôt expérimentale. On parle de Art Punk, on y trouverait des parentés avec l’Indus. Bref, une musique de happy few, confidentielle, underground.

La transformation s’opère au milieu des années 2000, abandonnant peu à peu une composition expérimentale. L’arrivée de nouveaux membres venant d’horizons plus classiques favorise cette inflexion vers une musique qui restera marquée par le Punk mais qui va s’enrichir de matières plus Psyché.

Floatin Coffin est cet album qui fait de Thee Oh Sees un groupe désormais plus accessible à un public plus large, mais en ne cédant aucunement à la facilité. Les lignes mélodiques sont devenues plus classiques mais n’ont pas perdu en créativité. Le Psyché alterne avec des morceaux Grunge ou les entremêle. Floatin Coffin fait partie de ces albums dont l’écoute se mérite.

Minotaur est un morceau à part de l’album, c’est d’ailleurs le dernier titre. Lent et acoustique, il a un air de nostalgie ou de fin de nuit orgiaque car on sent que la perversion et la subversion ne sont pas loin. Les autres morceaux sont en revanche speed et gavés de décibels comme Toe Cutter.

C’est de la belle ouvrage, vraiment, performance d’autant plus notable qu’elle n’hésite pas à être d’un niveau sonore souvent extrême. On en veut plein des albums comme ceux-là car ce sont ces albums qui nous donnent cette impression exaltante de faire de belles découvertes.


8.6 / 10 stars