The Knife / Shaking the Habitual

Si l’on devait, sur le plan esthétique et conceptuel,  rapprocher The Knife de certaines influences, on penserait à Talking Heads pour le mélange des influences musicales mais on penserait aussi au courant de la musique indus du début des années 80 dans la manière de mixer les sons, de mettre en scène leur musique à l’intérieur d’un projet multimédia (vidéo, scénographie, web…) qui s’apparente fortement à la performance situationniste, au sens philosophique et spectaculaire du terme.

Avec Shaking the Habitual, The Knife continue d’affiner ce projet esthétique, disons le mot artistique, entamé il y a 14 ans. Il s’agit bien d’une musique électronique mais on ne peut pas du tout prétendre qu’elle soit formatée pour les dancefloors. Elle prend évidemment du sens à l’écoute attentive et concentrée et elle devient pleinement intelligible sur scène.

Shaking the Habitual, comme la plupart des productions de The Knife, est une musique qui se mérite car c’est une musique qui requiert un effort de compréhension et aussi une vraie culture musicale. Mais en même temps, il faut se laisser porter afin d’entrer dans cette atmosphère fascinante et angoissante d’une musique Post-Industrielle qui agrège une multitude de courants et de pensées.


Laisser un commentaire