Pour en finir avec les Orties

Je ne sais pas ce qui leur arrive aux inrocks mais cela ressemble au syndrome qui touche le Nouvel Obs, l’Express ou le Point, celui de la une racoleuse.

Passe encore qu’il n’est pas une semaine sans qu’il y ait un ou deux articles de fond (de tiroir) sur la sexualité déjantée du 21ième siècle (Ah ! voyez donc cela ma brave dame !), passe encore également que l’on enlève un de mes commentaires sur l’album de Veronica Falls au prétexte que j’invite les internautes à lire le comparatif avec The History of Apple Pie en y incluant un lien vers rave-on.fr alors que de mon côté, je n’hésite jamais à partager un article des Inrocks dès lors qu’il me semble intéressant. Ah ! il semble maintenant bien loin cet idéal du partage sur Internet, voici venu le temps de la modération et de la clause de non-concurrence.

Mais là, faut pas pousser ! Les Orties m’étant présentées comme la révélation de l’année, de la décennie, du siècle même par les inrocks, je suis allé voir ce dont quoi à propos duquel cela s’agissait…

[quote]Je lis donc que ces demoiselles font un Rap tendance nouveau Punk (ah oui ?), qu’elles naviguent entre la New Wave, le Métal, l’électro, le New Age et que même, ça fait penser à Bret Easton Ellis et François Villon. Oubliez le Velvet, les Clash, Massive Attack, Burial et Michel Sardou, les Orties, c’est tout cela à la fois avec en prime le Lagarde et Michard.[/quote]

Je me dis que cela fait quand même beaucoup et que c’est bien connu, les mélanges, ça te file une de ces gueules de bois ! Je vous jure, j’invente rien c’est là : http://www.lesinrocks.com/lesinrockslab/artistes/orties/

Donc j’écoute un des morceaux proposés :

Je me dis, bon, c’est peut-être une démo. Je passe donc à un autre :

Là, je commence à avoir les nerfs.

Je me dis que finalement, ça va être une journée de merde…

Arrangements bidons, voix atones et exaspérantes, textes Hélène et les garçons version weshwesh… Quant aux influences musicales, je n’entends juste que du mauvais RnB et là ce n’est même pas un pléonasme mais plutôt une emphase. Quant à François Villon, on n’est même pas au niveau de François Fillon. Par contre, un Bled ne serait pas de trop pour consolider l’ensemble car c’est déjà assez de dire n’importe quoi, autant ne pas le dire n’importe comment.

Les Orties me donnent envie de passer sur Radio Nostalgie et d’écouter Sardou pour noyer ma peine. Non je rigole.

Je me souviens des premiers numéros des inrocks. On y parlait des Smiths, du Velvet, d’Alan Vega, de Nivana, de Public Enemy, des dizaines de groupes, d’artistes vrais. C’est grâce aux inrocks que j’ai pu approfondir ma culture musicale, aux inrocks sans pub ou presque, sans interview inutiles, avec de belles photos en noir et blanc…

Dernière minute : que vois-je s’afficher sur mon journal Facebook : la vidéo de la bagarre entre Booba et la Fouine est à voir sur le site des Inrocks…

Finalement, je vais me faire un p’tit Sardou, Femme des années 80, je vais me gêner.

 

Laisser un commentaire