Noir Désir – Tostaky (Here it comes slowly)

[dropcap]Bon,[/dropcap] il fallait bien que j’en parle à un moment donné de Noir Désir (salut les Bordelais).

Une précision s’impose au préalable. Noir Désir n’est pas un groupe de Rock Français, c’est un groupe de Rock. C’est à mon sens, le seul groupe de l’hexagone dont on peut dire qu’il a atteint l’universalité de l’histoire du Rock.

Il n’est pas question ici de French Touch, expression qui m’exaspère au plus au point car elle confine au folklorisme ou à l’identitaire…

Choisir un morceau ou un album de Noir Désir pouvait s’avérer difficile. J’ai juste suivi mon instinct. L’album Tostaky, bien-sûr mais pas le titre Tostaky. Non.

Le premier titre de l’album, Here it comes Slowly, le premier titre qui prend bien aux tripes lorsque l’on insère le CD dans le lecteur… Un peu comme Gimme Shelter sur Let It Bleed.

Laisser un commentaire