Low – The Invisible Way

Peu de groupes peuvent se prévaloir d’exister dans la discrétion sur une si longue période de temps. Low a 20 ans et 10 albums à son actif, autant d’EP, des singles et des apparitions dans des compilation indé diverses.

Low se reconnait par ses choix en matière de production musicale et ce n’est qu’avec discernement que l’on parvient à noter quelques différences d’un album à l’autre. Folk dirait-on au premier abord mais ce serait se laisser abuser par la lenteur apparente. C’est en effet bien de Rock qu’il s’agit. Et ce nouvel album le démontre.

Avec The invisible Way, Low se détache quelque peu de ses précédentes productions. Bon, ce n’est pas une révolution mais on peut tout de même considérer que la différence première réside dans le fait que le volume semble un peu moins « low », justement.

La production semble également plus claire, plus percutante ce qui confère à cet album une intensité presque plus dramatique. C’est un peu comme si The Invisible Way constituait une sorte d’apothéose, un dernier coup d’éclat de Low. C’est ce qui rend cet album plus attachant encore.