Jessica Bailiff / At the Down-turned Jagged Rim of the Sky

[dropcap]Cette[/dropcap] chronique répare une injustice et je confesse mon erreur. En même temps, Rave-on est sans doute le seul site francophone à aborder le sujet.

Mon erreur est d’être passé à côté de cet album paru en novembre 2012. Originaire de Toledo dans l’Ohio, donc la cambrousse et la grande métropole, Jessica Bailiff s’engage dans une musique Slowcore qui par certains aspects, feraient penser aux My Bloody Valentine du début (fin années 80). Une musique Noisy, Slow. Une pop Psyché.

D’ailleurs, cette chanteuse est terriblement énigmatique car les indication biographiques sont quasi inexistantes. A part Toledo dans l’Iohio dont tout le monde se fiche. On sait aussi qu’elle est sur le Label Kranky depuis ses débuts en 1998 et qu’il s’agit la du 6ième album.

Pour le reste, c’est à moi de me débrouiller en ne devant m’appuyer que sur l’écoute de ce très bel album.

At the Down-turned Jagged Rim of the Sky est fait de mélodies à base de loops, d’instruments aux sonorités vintage et une voix qui pour le coup fait vraiment penser à My Bloody Valentine. Jessica Bailiff triture à merveille les thèmes et mélodies de cette pop Psyché qui trouve ses origines dans le mouvement Psyché de la fin des années 60 mais avec ce parfum de New-Wave des années 80

C’est au fond un album qui concilie tradition Pop et musique expérimentale.


Laisser un commentaire