Eluvium / Nightmare Ending

Eluvium n’est pas le genre d’artiste que l’on chronique habituellement ici car Matthew Cooper occupe un créneau particulier, celui que l’on qualifie Ambient.

On reproche parfois à ce type de musique de ne verser que dans la beauté formelle sans véritablement chercher à apporter une sorte de supplément d’âme. Et ce n’est pas le cas ici.

NightMare Ending, comme les 6 précédents albums d’Eluvium, est conçu comme un projet artistique à part entière. Sur le plan musical, on pourrait parfois penser à Philip Glass, John Cage en particulier sur les interludes au piano mais on peut aussi penser à This Mortal Coil qui avait la même préciosité dans l’écriture musicale.

A travers Nightmare Ending, Matthew Cooper touche par la musique, par les sonorités, différents points sensibles de notre inconscient. C’est une musique qui s’intériorise. Nos rêves et nos cauchemars, cet inconscient relié à notre conscience.

label : TEMPORARY RESIDENCE LTD.


6.9 / 10 stars