Dur-Dur Band / Volume 5

[dropcap]La[/dropcap] corne de l’Afrique est sous de multiples influences. A la confluence de l’Asie, de l’Europe et des Amériques par le fait de la géopolitique. Depuis les années 60, Ethiopie et Somalie nous livrent de ces perles cultivées dans les conditions les plus rustiques. On se souvient par exemple de la collection Ethiopiques et de Mulatu Astatke, dont on retrouve un titre dans l’excellent film Broken Flowers de Jim Jarmush.

Ce côté répétitif et lancinant, proto Trip-Hop sous influence Free Jazz a quelque chose de terriblement addictif et n’a pas manqué d’avoir de nombreuses influences à partir de la fin des années 60.

Avec Dur-Dur Band, on entre dans un univers plus dance. Ce volume 5 regroupe des morceaux enregistrés sur cassette dans les années 80. On est saisi par l’ambiance de ces musiques qui contrastent fortement avec la situation politique de la Somalie dans ces années.

Même si la préservation de ces cassettes ne fut pas un impératif absolu, le son qui nous parvient de cette époque reste globalement correct et donne une idée précise. Ici, tout se mélange : Funky, Reggae, mélopées Arabes et Indiennes, Jazz. C’est un joyeux foutoir de sons et de rythmes assuré par un groupe dont les membres ne sont jamais vraiment les mêmes.

Voici donc un disque plutôt précieux, à entendre pour l’histoire qu’il représente mais pas seulement, car il y a dans cet album quelque chose de très contemporain, quelque chose que l’on retrouve sur certaines productions actuelles qui revisitent librement le vintage Disco.


6.8 / 10 stars