Dead Gaze / Dead Gaze

[dropcap]Voici [/dropcap]un album qui oscille entre plusieurs sonorités, mais à nette dominance psyché et pop. En fait, on ne sait pas où classer cet album surprenant. Ou plutôt, je n’ose pas le classer. Et je ne saurais en dire beaucoup.

Je sais seulement que derrière Dead Gaze, il y a R. Cole Furlow, membre d’un groupe nommé Purring Cat et qu’il vient du Mississipi. J’avais déjà entendu certains morceaux signés Dead Gaze et j’avoue que cela m’avait attiré l’oreille du fait de l’ambiance originale qu’il y avait dans les compositions. Entendus isolément, les morceaux ne prenaient toutefois pas toute leur ampleur.

Mais là !

J’ai écouté ce premier vrai LP de Dead Gaze et je suis totalement tombé sous le charme de cette pop emphatique et démesurée. Les guitares, les rythmiques, les chorus, tout dans cet album est sublime, surprenant, délirant. Il y a un travail sur le son qui touche au génie, une véritable scénographie acoustique. Je sais que je vais adorer cet album, me le passer en boucle, pour en extraire l’essence. Il me fait le même effet que celui de King Tuff dont j’ai parlé il y a peu.

Cet album fait partie de ceux qui changent l’oreille… Je suis donc allé réécouter les anciens morceaux, ceux qui m’avaient touché autrefois.

Sur le label Fat Cat Records.

9 / 10 stars