California X / California X

california x

A priori California X n’est pas fait pour me plaire. Déjà, la pochette. C’est quoi ce ce délire baba-cool hardeux à la sauce Instagram ? D’ailleurs, je commence à saturer, un, de ces pochettes qui ne ressemblent à rien, deux, de toutes ces photos vieillies numériquement au prétexte non avoué que ça fait joli et qu’on a l’impression d’être un vrai artiste bien que l’on sache que l’on n’a guère de talent.

Mais je me méfie des a priori en général.

Je m’égare. California X nous emmène des années en arrière aux début des années 90 tendance grunge (Dinausor Jr). Alors certains diront peut-être que la recette est un peu éventée et que le syndrome Radio-Nostalgie post-quarantaine lointaine pré-cinquantaine toute proche (aaargh) m’est tombé dessus. Mais voilà, même si la recette manque a priori d’originalité, il y a quand même beaucoup de fraîcheur la dedans et on finit par redemander du rab.

Sauf que c’est dispo uniquement en import…

Finalement, elle est plutôt cool, la pochette.

Laisser un commentaire