Black Pus / All My Relations

blackplusJe crois bien que je viens de tomber sur l’album le plus barré depuis le début de l’année et il y a de fortes chances qu’il le reste jusqu’en décembre parce que là, la barre est placée à une bonne hauteur.

Inspiré par Jackson Pollock et le LSD, All My Relations est un projet musical solo du batteur Brian Chippendale. Artiste expérimental, Brian Chippendale est aussi batteur du groupe Lightning Bolt, joue à l’occasion du saxophone (mais n’a jamais touché à un accordéon ni à un flutiau). Il a également créé une BD : Peanut Butter Ninja.

C’est aussi un gentil garçon, selon sa maman.

Ces éléments biographiques ont leur intérêt et permettent d’aborder cet album avec certaines clefs (Oui, je sais j’écris clef à l’ancienne mais j’ai un côté vieille brique, clave, clavem).

On connaissait des formations qui revenaient au bases : batterie, basse, guitare à l’instar des White Stripes ou des Black Keys mais Black Pus (Tiens, c’est marrant ces correspondances de noms…) va encore plus loin avec des morceaux où la batterie est l’instrument principal. On entend aussi une basse sursaturée, puis une voix qui émerge du chaos.

Evidemment, c’est le genre de projet dans lequel on peut avoir du mal à entrer et l’écoute de ce genre d’album en une traite relève aussi de la performance. Il s’agit cependant d’un projet brut et audacieux qui repousse encore les limites du rock et qui à ce titre mérite que l’on s’y intéresse.

6 / 10 stars