Benjamin Gibbard / Former lives

Nostalgique et romantique, voici une jolie surprise. Le genre d’opus que l’on écoute en se disant que vraiment, ce gars là, c’est à moi qu’il parle. A mettre sur son lecteur, marcher et profiter d’une parenthèse… La BO d’une existence.

 

En tout cas, à moins d’être totalement cynique et sec, on ne s’en lasse pas facilement

Laisser un commentaire