Beach Boys – I Get Around

beachboysJe me doute que beaucoup trouveront à se moquer de ce choix des Beach Boys dans cette rubrique morceaux cultes. Sirupeux, gnagnan, infantile, commercial… Je les invite toutefois à reconsidérer leur jugement à la lumière de quelques arguments que je voudrais opposer aux critiques acerbes et hâtives.

Je les invite en premier lieu à visionner ce film, American Graffiiti, de Georges Lucas, sorti en 1973 et qui évoquait sous des dehors de comédie un monde qui allait vers l’apocalypse. Je leur suggère également de lire un roman de Thomas Pynchon paru au milieu des années 80, alors que le monde découvrait l’horreur néo-libérale, Vineland qui évoque fort justement ce qu’il y avait de subversif dans cette vague surf Californienne des années 60. Et enfin, je les enjoins à jeter un oeil sur la biographie de Brian Wilson.

Cela dit, il faudra rendre justice à ces mélodies sirupeuses car en fait, il y a un arrière-goût terriblement amer. Et ce scopitone est une merveille.