Lush / Blind Spot

LushSi je n’ai rien contre la mélancolie, j’ai plus de difficultés avec la nostalgie or, c’est un peu ce que provoque cet EP de Lush, Blind Spot sur le label Edamame, Ep qui marque le retour du groupe Shoegaze après 20 ans de silence et qui s’accompagne d’une tournée mondiale (dont Coachella)

Lush est dans la lignée des My Bloody Valentine, de ces groupes aux mélodies planantes et électriques que l’on écoutait depuis la fin des années 80 jusqu’au milieu des années 90.

Pour ma part, il s’agissait de ces groupes d’ambiance, de contexte, du genre une soirée d’été avec des potes et du matos comme on disait à l’époque.

Oui mais voilà, je suis très réticent lorsqu’il s’agit de nostalgie et le fait est que ce genre de groupes et de reformations me rappellent que je n’ai plus 20 ans mais de façon pas très agréable. Et ce n’est pas que c’est le fait de n’avoir plus 20 ans qui m’ennuie, non, c’est juste le foutu sentiment de nostalgie. Car avec des formations dont la moyenne d’âge est inférieure à 25 ans comme par exemple Coathangers dont j’ai parlé récemment, cela ne me fait rien de ne plus avoir 20 ans curieusement peut-être parce que ces groupes font la musique de leur temps et que j’y suis toujours sensible.

Il y a 25 ans de cela, j’aurais peut-être attribué un 8/10 à cet EP mais là, je n’ai pas envie de mettre de note, en fait, parce que je me dis que cet EP ne mérite tout de même pas que je le descende du simple fait de mes états d’âme.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.